BD > Chroniques & Autobiographie > L'Orfèvre - Intégrale

L'Orfèvre - Intégrale de Warnauts & Raives

Après la publication de la nouvelle série de Warnauts & Raives "Les temps nouveaux" aux éditions Le Lombard, Glénat publie l'intégrale de leur série débutée en 2000 : "L'orfèvre".

Puerto Cabello, capitale d'une des républiques bananières qui gangrènent l'Amérique Centrale en ce milieu des années trente. Charles-Albert Lafleur, dit l'Orfèvre, y débarque un mois plus tard sous couvert diplomatique. Son arrivée agit comme un véritable révélateur chimique, mettant en ébullition ce Landerneau tropical. Traite des blanches, trafics illicites, corruption et politique finissent par fusionner... La tension monte à Puerto Cabello...

Avec des personnages magnifiquement travaillés, des ambiances sublimes, Glénat nous livre l'intégrale d'une des plus belle série de Warnauts & Raives. Un indispensable.
Benjamin

 

Informations :

 

Editeur : Glénat L'avis d'Actualité littéraire
Genre : Chroniques & Autobiographie A propos de Warnauts & Raives 
Année : 2011 Voir un extrait  
Acheter : fnac partager sur facebook, twittter et myspace
Acheter : amazon

Actu-litteraire : L'Orfèvre - Intégrale de Warnauts & Raives Actu-litteraire : L'Orfèvre - Intégrale de Warnauts & Raives Actu-litteraire : L'Orfèvre - Intégrale de Warnauts & Raives

 

Extrait

 

 

extrait L'Orfèvre - Intégrale

 

A propos de Warnauts & Raives

 

L'Orfèvre - Intégrale de Warnauts & Raives

Guy Servais, dit Raives, est un homme fidèle, pour dire le moins ! C'est au cours de ses études, à l'institut Saint-Luc de Liège, qu'il fait la connaissance d'Eric Warnauts. Ce dernier va devenir son scénariste attitré, et même un peu plus que cela, puisque les deux hommes développent une technique de réalisation qui ne peut exister qu'au sein d'un duo parfaitement rôdé : le scénario écrit, ils dessinent les planches à quatre mains, puis Raives les colorise. Transcendant l'idéal de collaboration, ils publient rapidement dans le magazine à suivre. S'ensuivent un grand nombre de one-shots, qui ont pour trait commun de mêler passion amoureuse et époques distinctes de l'histoire. De l'Allemagne de l'après-guerre à l'Italie des années 30 en passant par le Hollywood des années 50, les deux compères nous font voyager, tout en explorant les facettes du mythe amoureux. Il n'est pas indu de parler d'une approche plus littéraire en considérant l'oeuvre colossale de ce duo à l'histoire aussi belle que leurs scénarios.

 

À l'instar de ses frères Marc-Renier et Roland, Eric Warnauts se destine très jeune à la bande dessinée. Il fait honneur à la fratrie en publiant son premier album, Passion Vinyle, chez le très sélect Futuropolis. Deux albums indépendants plus tard, il fait une rencontre qui va bouleverser sa vie artistique, celle de Guy Raives, pour qui il écrit deux tomes de Paris Perdu. Mais c'est à l'occasion de leur passage dans le mensuel À suivre des Éditions Casterman que leur collaboration prend réellement forme : tous deux scénarisent, puis dessinent à quatre mains un nombre impressionnant de one-shots, entre voyage et onirisme pur. Il arrive toutefois à Eric Warnauts de faire quelques infidélités à son compère, notamment pour écrire pour son frère Marc-Rénier. Vingt-cinq ans après ses débuts, Warnauts peut revendiquer une belle carrière, riche et éclectique, avec la collaboration pour fil rouge.